Un voyage à travers l’espresso italien

Un voyage à travers l’espresso italien

En 1882, Domenico Vergnano ouvrit un petit apothicaire à Chieri, petite ville médiévale sur les collines de Turin. L’offre était large: du cacao et de nombreuses épicess, des pâtes et bien sûr du café. Petit à petit, il commenca à se spécialiser dans l’achat et la vente de café vert, développant également son activité à Turin. Les grandes opportunités offertes par la ville le convainquirent de se lancer également dans la torréfaction des grains de café vert. C’est ainsi qu’est née Caffè Vergnano.

Mais l’histoire du café en Italie commence à une date et à un lieu précis: en 1570 à Venise, lorsque les premiers sacs Juta contenant du café vert arrivèrent d’Orient.

Au début, la boisson était vendue uniquement dans les pharmacies, mais le coût élevé du produit la rendait très attrayante, surtout pour les classes les plus aisées. En peu de temps, le nombre de cafés dans les ville augmenta, arrivant à 218 en Venise en 1763.

Un voyage à travers l’espresso italien

C’est autour de ces années là que le café devient symbole de convivialité et de famille, valeurs fondamentales de l’esprit italien. Le café devient bientôt l’occasion pour amis et amoureux de se retrouver à l’intérieur des cafés pour partager le goût unique de cette boisson.

C’est ainsi que le café a conquis toutes les régions d’Italie, captivées par sa saveur unique, chacune avec un mélange «préféré» spécifique, que ce soit plus sucré dans les régions du nord, ou plus fort dans le sud. Sucré ou amer, le café est un élément incontournable au sein des foyers italiens. Une tradition qui se transmet de génération en génération, accompagnant les moments les plus importants d’une famille.

 The first espresso was tasted in Turin in 1884, the city was already excelling in the art of coffee roasting, and reaches another record that no other city will ever be able to conquer, because – in Turin – the first example of an espresso coffee machine was born. 

Un voyage à travers l’espresso italien

En Italie, nous comptons plus de 400 entreprises de torréfaction de café et de nombreuses villes prétendant être la «capitale du café». C’est le cas de Venise, où le premier sac de café est arrivé, ou de Trieste, un port clé où le café vert arrive toujours en grandes quantités chaque jour. Mais c’est la ville de Turin qui sans aucun doute gagne la titre de capitale du café et de l’espresso en Italie et capitale de l’espresso. Le premier espresso fut en effet dégusté à Turin en 1884, alors que la ville excellait déjà dans l’art de la torréfaction du café. Celle-ci atteint un autre record qu’aucune autre ville ne pourra jamais conquérir, puisque c’est à Turin qu’est née la première machine à espresso.

La machine à espresso s’avère être une invention géniale: l’espresso devient rapidement l’une des boissons les plus populaires dans les cafés. La machine est brevetée en mai 1884 et devient l’objet à posséder de toutes les cafétérias populaires de Turin.

De nos jours, le café est un «pilier» de la culture italienne, c’est un rituel qui relie familles et amis dans toute l’Italie. Non seulement l’espresso au bar, mais aussi un café préparé avec précision avec la moka à la maison. Que ce soit avec cette méthode d’extraction italienne populaire ou avec des capsules, vous trouverez toujours une tasse de café qui vous attend chez vos parents ou chez un ami. Le café est en effet eun pilier des valeurs italiennes et un «fil rouge» dans qui traverse le temps et le pays. 

Condividi l'articolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *