Restauration durable: les bonnes habitudes qui font la DIFFÉRENCE

Restauration durable: les bonnes habitudes qui font la DIFFÉRENCE

Durabilité, réduction des déchets et du gaspillage, économie circulaire, approche verte: voici des concepts qui retentissent de plus en plus fort dans le secteur de l’agroalimentaire. Un changement de vision est nécessaire par loi car la réglementation ira de plus en plus dans cette direction, mais aussi en raison du besoin spécifique d’un marché qui veut limiter au maximum l’impact environnemental. Cette approche a aussi des avantages conséquents en termes de réduction des coûts. Voici nos conseils pour les bars qui souhaitent apporter une contribution à l’environnement dans leur travail quotidien:

  • Choisir des matériaux usés ou recyclés pour l’ameublement, en donnant une nouvelle vie à des objets qui auraient autrement été destinés à la destruction, dans une perspective d’économie circulaire parfaite. Celles-ci donneront également une connotation personnelle au lieu, en communiquant immédiatement votre attention envers la durabilité et en vous différenciant des concurrents. Évidemment, le choix du mobilier et des matériaux dépendra du type de style que vous souhaitez créer et de l’ambiance recherchée, mais n’oubliez pas le bon goût et le design. Si vous êtes toujours à la recherche de l’emplacement idéal, ne sous-estimez pas la possibilité de récupérer des espaces pensés pour d’autres usages et peut-être abandonnés, qui avec une rénovation minutieuse pourraient redonner un charme unique.

  •  Triez les déchets et organisez une zone spéciale pour le triage, en la mettant à la disposition des clients. N’oubliez pas que cet espace peut être une excellente occasion de communiquer votre sensibilité à ce sujet, peut-être avec une véritable affiche graphique qui explique votre engagement.

  •  Mieux vaut en vrac! Servez les jus, oranges pressées et boissons gazeuses en verre: vous éviterez ainsi de nombreux emballages inutiles et pourrez probablement garantir à votre client un prix moins cher. Les bouteilles en verre à rendre sont aussi une valable alternative.
  • Abolissez le plus possible ce qui est jetable: choisissez l’alternative durable ou, si ce n’est pas possible, optez pour des matériaux recyclés, recyclables et compostables. Incluez également dans cette bonne pratique les produits que vous utilisez pour le nettoyage, les détergents, les savons et les parfumeurs en achetant des produits en vrac ou des recharges spéciales.

  • Luttez contre le gaspillage alimentaire: en plus de l’aspect économique et plus encore de l’aspect éthique et moral, bien comprendre ce qui se vend mieux (ou moins bien) permet de ne pas trop jeter de nourriture, en préservant l’environnement d’une consommation inutile et néfaste de ressources.

Les données de la FIPE parlent clairement du problème: 80% des restaurateurs interrogés reconnaissent comme grave le problème du gaspillage de nourriture au restaurant, qui survient principalement lors de la consommation finale (les clients ne finissent pas leurs plats), lors des achats et de la préparation. Les moyens de surmonter ce grave problème peuvent être différents et complémentaires. Tout d’abord, offrez au client la possibilité d’emporter toute la nourriture qui n’aurait pas été consommée à l’aide du désormais célèbre doggy bag. Si vous l’annoncez clairement, vos clients ne seront pas gênés d’en profiter et et vous aurez contribué à réduire les déchets alimentaires. Pour rendre cette pratique vraiment durable, vous pouvez également proposer des emballages écologiques, durables et esthétiques, éventuellement personnalisés avec le logo de votre restaurant.

Considérez l’ampleur des portions que vous servez: rappelez-vous qu’avec un peu de créativité, d’étude et de passion, vous pouvez alors proposer des usages alternatifs en servant des produits moins connus. En général, il n’est pas nécessaire de proposer une recette trop complexe ou recherchée, car elle risque de créer de la confusion et rend l’analyse beaucoup plus complexe et moins efficace.

Restauration durable: les bonnes habitudes qui font la DIFFÉRENCE

Vendre (ou donner!) de la nourriture invendue à la fin de la journée à des prix modérés est une excellent pratique. Certaines applications (par exemple togoodtogo) permettent aux bars et aux restaurants de vendre les derniers produits à un prix compétitif. Un service de ce type vous permettra aussi de rejoindre de nouveaux potentiels clients dans votre zone, parfaitement en cible, qui apprendront à vous connaître pour la première fois grâce à une activité vertueuse.

– Préférez les aliments à circuit court, de qualité et dont vous connaissez l’origine: vous limiterez l’impact du transport sur l’environnement et donc la pollution et vous garantirez aux clients de meilleurs produits. Un choix important qui a des répercussions positives également au niveau social et économique, car il protège les producteurs locaux et libère l’acheteur et le client de la logique et des impositions des intermédiaires, garantissant la définition d’un juste prix.

– Proposez des menus de saison, dans le respect d’une production agricole durable: les produits exprimeront toutes leurs meilleures propriétés organoleptiques, au profit de la saveur et du respect de la nature (et bien sûr, ils coûteront moins cher s’ils sont achetés au bon moment). Mais attention à ne pas trop vous laisser emporter et à vouloir proposer des changements trop fréquents, car les clients n’auraient peut-être pas le temps de remarquer le renouvellement et, par conséquent, ne seraient pas en mesure d’apprécier pleinement l’effort. Le délai optimal est de 3 mois.

– Récompensez le comportement vertueux des clients en offrant des réductions de prix à ceux qui arrivent à vélo, ou apportent avec eux des bouteilles d’eau réutilisables ou des emballages pour transporter ce qu’ils achètent au restaurant.


– Transférez votre philosophie à vos collaborateurs afin qu’ils participent au projet, en les sensibilisant à la culture d’économie d’énergie, du triage et de réduction des déchets. L’adhésion à un projet de développement durable doit se faire à travers tous les membres du personnel. Chaque action ou communication doit être cohérente afin que le choix soit perçu comme réel et authentique.

– Utilisez des sources d’énergie durable, réduisez la consommation d’eau en utilisant des réducteurs de débit spéciaux sur les robinets, préférez les sèche-mains à air au papier, choisissez des appareils à basse consommation.

– Sélectionnez des fournisseurs qui font des choix vertueux en termes d’emballage, de réduction des déchets et de choix des matières premières. Choisissez aussi des partenaires sur la base de critères éthiques / environnementaux, éventuellement avec des certifications qui, en plus de protéger l’environnement, garantissent des normes de qualité élevées. Ceci contribuera à rendre votre offre unique et précieuse.

Toutes ces bonnes pratiques qui requièrent sensibilité, préparation, engagement et changement de perspective, doivent être clairement partagées et expliquées aux clients, qui les apprécieront et vous différencieront de ce fait de la concurrence.

Condividi l'articolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *