Thursday 5 July 2018
LIFESTYLE

Organique et biologique : clarifions un peu les choses…

Les termes organique et biologique sont-ils synonymes ? Dieu sait combien de fois nous avons entendu ou utilisé ces deux termes en pensant qu’ils signifiaient la même chose. Mais il n’en est rien ! Découvrons ensemble comment les utiliser correctement.

 

Biologico and organico in Italy — let’s bring some clarity

 

La protection de l’environnement devient de plus en plus une priorité et se retrouve donc très souvent au cœur des débats. La prise de conscience de l’existence des nombreuses sources de pollution qui nous entourent et qui arrivent directement sur nos tables ne fait ensuite que renforcer ce besoin urgent de défendre notre santé de façon active et responsable.

 

Le choix du bio

Une habitude saine à adopter : le choix éclairé des aliments à consommer pendant les repas. En effet, il n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui de choisir des ingrédients qui ne proviennent pas de zones polluées ou qui aient été cultivés selon des méthodes les plus naturelles possibles, sans utilisation de pesticides ni de désherbants chimiques. Mais pour choisir des produits bio, sans se tromper ou se laisser abuser, il faut avant tout bien s’informer.

 

Ne tombons pas dans le piège !

Il est avant tout fondamental de lire et de savoir interpréter les étiquettes : très souvent, en effet, nous nous retrouvons face à des termes ambigus qui ne nous évoquent rien. On peut se retrouver, par exemple, face à un emballage portant la mention « organique » en pensant immédiatement que cela signifie « biologique ». En réalité, ce terme est plutôt trompeur car il joue sur l’assonance immédiate avec l’anglais « organic », qui signifie justement « biologique ». En français, organique désigne, en revanche, tous les aliments qui n’ont pas été transformés par l’industrie, d’origine naturelle comme les fruits, les légumes, le poisson et la viande. Mais il ne s’agit pas automatiquement d’aliments sains et biologiques.

 

Les certifications biologiques

Pour qu’un aliment, organique ou non, puisse porter la mention « biologique » sur son étiquette, il est nécessaire qu’il ait été cultivé selon les critères stricts de l’agriculture biologique, que l’entreprise se soit soumise aux contrôles nécessaires et, en cas de produits transformés par l’industrie, que les principaux ingrédients soient bio. En outre, les organismes de certification accrédités délivrent aux entreprises qui respectent tous les standards requis, les labels bio, dont les labels ECOCERT (France) et ICEA (Italie).

 

Produits « organic »

Bref, le terme organique n’est pas forcément synonyme de sain et signifie encore moins biologique. Il se peut en revanche que vous tombiez sur la mention anglaise « organic » (https://ecommerce.caffevergnano.com/87-sacco-bio-1-kg.html) sur des produits provenant de l’étranger ou français mais destinés tant au marché national qu’à celui étranger. Dans ce cas, la mention indiquera l’origine biologique qui, très probablement, sera également spécifiée en français sur l’emballage.

 

Le café devient, lui aussi, biologique

Aujourd’hui, le bio est enfin arrivé dans nos tasses : les amateurs de café peuvent en effet choisir d’excellents mélanges bio, en vrac ou en capsule pour savourer un café à la fois bon et sain. Ils savent en plus qu’ils n’ont pas contribué à polluer les terres où il a été cultivé et à mettre en péril la santé des cultivateurs. Un geste responsable, donc, à reproduire dans la vie de tous les jours.

Opter pour le bio, c’est désormais simple et de plus en plus accessible à tous. Et vous, avez-vous déjà choisi du café bio ? Le trouvez-vous facilement au bar ? Parlez-nous de votre expérience.