Wednesday 11 May 2016
LIFESTYLE

Mal élevés au bar : le savoir-vivre du café

coffee etiquetteOn a déjà tout dit sur le savoir-vivre au restaurant, des diners et du déjeuner d’affaires. Mais existe-t-il même un “savoir-vivre du café ” ?

 

Il s’appelle le coffeetiquette, et voici un décalogue utile (très sérieux)…

 

Parlez avec le barman

Vous entrez dans le bar, peut-être en parlant au portable, avec huit choses à la main et. sans même pas un signe de tête. vous vous précipitez à une table et au cours du trajet, sans dire ni Bonjour ni Bonsoir. vous marmonnez quelque chose. Ne ne devez pas vous étonner si après 5 minutes au comptoir, on vous regarde avec un air dubitatif. Ils n’ont pas entendu, ou probablement ils vous ont fait le plaisir d’ignorer votre impolitesse.
Quand vous entrez dans le bar, regardez en face celui qui est devant vous, saluez-le et à la fin commandez.

Café hors de l’ordinaire

Si vous voulez “un cappuccino sans mousse avec du lait tiède une pincée de cannelle et du lait de soja ” c’est votre droit. Si le barman fait la grimace, il ne donne pas un belle image de soi et on ne doit pas se sentir mal à l’aise si l’on a des demandes particulières. S’il est légitime de demander, il est courtois de répondre, – comme dit le proverbe– donc qui ne tente rien n’a rien. Le code d’honneur du barman devrait statuer qu’il ne faut pas se moquer d’un client exigeant. Comme client, cependant il ne faut pas perdre la patience s’ils n’ont pas de sucre de canne intégral au beau milieu de la savane ou si le barman ne peut pas réciter par cœur les origines des douze mélanges à disposition. S’adapter sans se lamenter, dans ce cas, est synonyme de savoir-vivre.

La commande ne se discute pas

Quel que ce soit ce que vous avez commandé, simple ou compliqué, ne changez pas d’idée. Ou du moins faites-le aimablement et uniquement, si le barman n’a pas commencer à le préparer. “Pourriez-vous me le faire glacé ?!” ou bien “Puis-je l’avoir à la vanille à la place de l’amaretto ?” résonnent comme un manque de respect pour la personne devant vous. Si vous avez changé d’idée, personne ne vous oblige à boire ce que l’on vous a apporté, mais que ce soit clair, la nouvelle boisson est votre charge et vous ne pouvez pas penser qu’elle vous soit offerte. S’ils le font, le savoir-vivre consiste à écrire une critique plus que positive sur Tripadvisor !

Demandez

Désirez-vous un café particulier ? Voulez-vous l’édulcorant ? Voulez-vous une serviette, un paille, une petite cuiller ? Il est inutile de errer le long du comptoir avec un air perdu et il est inutile de s’impatienter si pendant que vous êtes assis à la table personne ne vous consulte. Les barmen sont des personnes, ils sont là pour vous aider et seront heureux de vous offrir plus de ce qui vous sert. Ne vous attendez pas toutefois qu’ils puissent vous lire dans vos pensées.

Le verre d’eau

Dans de nombreux bars on apporte aux hôtes un verre d’eau avec l’expresso. L’eau devrait être bue avant le café, pour rincer la bouche et mieux apprécier l’expresso. Et non pas après, en principe, pour éliminer un mauvais gout.

Siroter avec délicatesse

Lever le petit doigt comme geste chic est pour le moins démodé. Deux touches de bonnes manières à table cependant ne peuvent pas faire de mal. En premier lieu c’est la tasse qui doit être portée à la bouche, et non pas vice versa. Il est donc préférable de ne pas se pencher vers la table comme un chien. Le sucre se mélange avec une petite cuiller qui est ensuite posée sur la soucoupe. Au cours du trajet elle ne doit finir ni dans la bouche, ni sur la table. Les sachets de sucre doivent être laissés sur la soucoupe ou sur le plateau s’il y en a un. On ne pose pas la poubelle sur la table.
Le café est terminé, utiliser la serviette pour vous nettoyer la bouche pour éviter d’avoir des taches noirâtres sur les lèvres.

1 café = 1 heure

En Italie on boit le café au comptoir et la durée d’une visite au bar peut durer même quelques secondes. A l’étranger, ou dans les cafétérias avec des divans et la wifi, par contre, la pause pour un café peut même durer des heures. Pendant ce temps on étudie, on travaille, on bavarde. Aucun problème, à moins que le bar ne soit bondé et que l’on occupe une place précieuse. Quoi qu’il en soit on applique la “règle” qui consiste à de commander un café (ou une autre boisson) toutes les heures, au maximum toutes les heures et demi.

Il y a une limite au portable

Le fait d’éteindre le portable quand on se trouve dans un bar est un signe de savoir-vivre typique du dix-neuvième siècle, qui est ridicule de nos jours. Exhiber ses connexions est cependant ce qu’il y a de pire chez les parvenus du Troisième Millénaire. Surtout si la halte se prolonge un peu, couper la sonnerie, répondez à voix basse et si la chose se prolonge, déplacez-vous dans un coin du bar ou sortez.

Nettoyez

Dans les bars avec le service aux table, un garçon doit vous servir en tout et pour tout, mais si vous vous asseyez  dans une cafétéria de style Starbucks, naturellement self-service, vous devez “débarrasser ” tout seul.

Remerciez

Après avoir été servi, après que l’on vous a porté un second sachet de sucre, après qu’ils ont nettoyé la table. Et saluez, avant de sortir du bar, quand le barman est à portée d’oreilles.