Tuesday 10 May 2016
LIFESTYLE

Le café et le sport

Un bon café aide à surmonter un moment de fatigue physique et mentale mais est-il une substance ergogénique pour les sportifs ? Et quelle relation existe-il entre le café et la performance sportive ? Découvrez-la.

Il caffè fa bene agli sportivi

Le café fait du bien aux sportifs

La première remarque à faire est que le café nait du traitement des drupes de plantes tropicales qui se différencient en différentes espèces. Les deux types les plus utilisées sont la Coffea Arabica et la Coffea Robusta, toutes deux de qualité mais qui se différencient pour la quantité de caféine, l’arôme et le “corps”. La caféine se trouve en grande quantité dans la Robusta et était utilisée en Éthiopie, dès l’antiquité, pour son pouvoir énergisant qui permettait de résister aux longues fatigues. Chaque différente recherche a souligné que notre boisson préférée améliore les niveaux d’attention, car elle agit positivement sur le système central. Que se passe-t-il, cependant, quand nous buvons le café avant un effort sportif ? Et quel peut-être le nombre de tasses à prendre pour avoir une amélioration significative de la performance ?

Pour répondre à ces questions, il est bon de souligner que la caféine est un alcaloïde, avec des propriétés qui peuvent être médicinales : de nombreux analgésiques contiennent, en effet, de la caféine et chacun sait la façon dont elle agit, par exemple, contre le mal de tête. Dans le milieu sportif il a été démontré que cette substance influe positivement sur la performance durant l’effort de compétition, car elle augmente la force de contraction du cœur et le débit cardiaque, en apportant un plus grand apport d’oxygène à la musculature. La caféine permet à l’athlète de bruler les graisses, en lui faisant épargner le glycogène accumulé dans les muscles et dans le foie, qui devient une important réserve pour les phases finales de l’activité. A défaut de cette réserve énergétique on assisterait à une baisse de la performance, surtout dans les sports de longue durée. Mais encore : le café pris avant l’effort sportif permet également de récupérer plus rapidement le glycogène musculaire à la fin de la compétition et, s’il est bu durant l’activité, il aide à maintenir élevée l’intensité de l’effort de compétition.

Sur les effets positifs de la caféine par rapport à l’engagement physique, cependant, il ne faut pas négliger une variable importante : la même quantité de café prise par un grand consommateur produit des effets différents de ceux qui sont produits sur les personnes qui n’en prennent pas habituellement ou le font modérément. Dans le second cas les bénéfices de la performance sont supérieurs. En ce qui concerne, au contraire, les quantités de café qui peuvent influencer positivement la réalisation de l’objectif sportif , il est bon de savoir que les doses de caféine contenues dans une tasse, dépendent du type de café et des méthodes de préparation. Environ 60 mg caractérisent l’expresso fait avec le mélange Arabica, tandis qu’une concentration entre 60 et 120 mg caractérise la tasse avec Robusta. La dose de caféine est, ensuite, plus élevée si la préparation a lieu avec la cafetière napolitaine, tandis qu’elle est plus basse avec la cafetière moka. Pour que l’athlète, soumis à un effort prolongé, puisse jouir de l’effet ergogénique, il devrait prendre environ 4 mg par kilo de poids corporel. Le nombre des tasses varie, cependant, selon les paramètres exposés plus haut.